Felipe Polanco, Puerto Rico

1994, Centre des Beaux-Arts de San Juan- Porto Rico :

« Tu danses vraiment très bien ! Et tu le ferais encore mieux si tu dansais sur la clave… » Ce sont les quelques mots que le grand Anibal Vázquez glissa à ce garçon au talent prometteur qui venait de terminer son spectacle au sein de la troupe de Papito Jala Jala.

Flatté par le compliment de ce grand monsieur –un des plus grands danseurs de salsa qu’ait connu le XXème siècle– le jeune homme s’exécuta. Il travailla seul, comme il l’avait toujours fait, mais avec cette «petite» chose en plus : la clave.

C’est un an plus tard qu’il décida de créer sa propre troupe, « Felipe Polanco y Sus Bailadores d’Akí », multipliant les représentations dans des salles de spectacles, de plus en plus importantes, jusqu’à ce moment de grâce : une « standing ovation » lors du premier congrès de salsa au monde, celui de Porto Rico en 1997.

Puis tout s’enchaîna : les congrès aux Etats-Unis, les voyages en Italie, à Londres… les plus grands hôtels, la célébration du 35ème anniversaire d’El Gran Combo de Puerto Rico, les avions, les chorégraphies des concerts de Cheo Feliciano, Roberto Roena ou Elvis Crespo, la collaboration avec Tito Puente (el gran Tito Puente !), les plus belles villes du monde, les aéroports, les congrès en Europe, en Asie… puis un beau jour Paris !

Ce jeune homme, vous l’aurez compris c’est Felipe Polanco. Né et élevé à Porto Rico, fils de musicien, Felipe est un « salsero pur-sang ». Cette danse, il l’a apprise seul. À 14 ans, il s’entraînait déjà dans sa chambre (au lieu de réviser ses leçons) pratiquant ses nouvelles passes lors de fêtes patronales portoricaines.

Et comme tous les autodidactes, il exerce son art comme il marche, comme il respire. Ce qui lui vaut le respect et la reconnaissance de ses pairs, d’être réclamé par les plus grands musiciens et acclamé par le public.

Où en étions-nous restés ? Ah oui ! La France… Paris… Pour notre plus grand bonheur, c’est de notre pays dont il est tombé amoureux et ce dès la première fois qu’il y a mis les pieds, en 2001.

C’est en 2003 qu’il y pose ses valises et ouvre son école de danse : « Felipe Polanco, la salsa en clave ». Fidèle à lui-même, il refuse de céder à la commercialisation de la salsa, de la présenter comme cette chose exotique, prétexte à rencontres et séduction. Non.

Cette école c’est pour partager, transmettre sa passion de la danse, enseigner à comprendre la musique, à la ressentir et donner un peu de sa culture portoricaine.

Épilogue : Reconnu pour son enseignement de la salsa sur la clave, il continue sa carrière internationale de danseur et chorégraphe, les avions, les spectacles, les paillettes…

Summary
Photo ofFelipe Polanco
Name
Felipe Polanco
Website
Job Title
Danseur, Chorégraphe et danseur de salsa portoricaine
Paris, France, 75013